Sélection de la robe de mariée!

By | 11 janvier 2010
C’EST FAIT!
J’ai choisi et commandé ma robe de mariée! Ce ne fut pas mince affaire étant donnée que ma naturelle indécision a décidé de me torturer un peu l’esprit… mais ça y est, c’est fait, c’est choisi!
Je pense que c’est la décision la plus difficile que j’ai prise jusqu’à présent! Plus difficile que la fois où j’ai dû choisir mon copain préféré entre Nicolas et Davy (en primaire) et plus difficile que la fois où j’ai dû choisir mon Master entre Dauphine et le Celsa!

Je ne vous montrerai pas la robe finale car les invités du mariage pourraient la voir (d’un autre côté, cela peut faire un buzz du tonnerre) mais voici les robes auxquelles j’ai dû renoncer.

Pronovias: Quart de finale

Début des essayages. Je ne savais pas vraiment ce que je voulais et il y avait tellement de modèles différents… C’est un peu la vendeuse qui a sélectionné 4 robes pour moi. Après les avoir mises toutes les 4, finallement c’est celle-ci qui m’allait le mieux.
Cependant, j’étais moyennement emballée. La robe manquait d’originalité et était trop chargé à mon goût. Je l’ai éliminée dès que j’ai été dans un autre magasin.
Mon avis sur Pronovias: Excellent accueil. On met vraiment les conditions pour faire vivre « éxpérience unique». Grande cabine d’essayage. La mariée et ses amis sont chouchoutés.
Le style Pronovias est reconnaissable sur toutes les robes. Les drapés sont beaux mais certaines robes vraiment trop surchargées de volants, paillettes, perles (donc lourdes aussi), ce qui peut faire un peu «cheap».
Diane Hameline: Demi-finale
Créatrice dans le quartier du Marais. Petite boutique cosy, où l’on est accueilli par une vendeuse qui va droit au but lorsqu’elle fait son analyse morphologique de la future mariée…
Vous comprendrez qu’il n’y avait que la taille Empire qui m’allait, pour cacher mes « formes voluptueuses » dignes d’une nymphe de Courbet.
Jolie robe Love qui me plaisait beaucoup, avec notamment un nœud et un ruban. Les robes sont sur mesure et la qualité est irréprochable. L’accueil ne me donnait cependant pas envie de revenir.
Cymbeline: En finale

J’ai vraiment beaucoup aimé la robe Cymbeline pour plusieurs raisons.

1/ Son énorme nœud sur les hanches. Beau beau beau!
2/ Le bustier qui mettait ma taille en valeur (alors même que Diane Hameline me disait de la cacher absolument par une robe empire) 3/ L’effet plissé et le volume.
Cependant, quelques détails m’empêchaient d’être parfaitement satisfaite.
Cette couture entre le bustier et la jupe me gênait. N’étant pas très grande, la robe me coupait en deux mettant encore plus en avant mes courtes jambes (sur la photo, je suis sur un podium… il faut couper un gros morceau du bas pour le vrai rendu).
Notamment dû à la couture, l’arrière n’était pas joli (pas longiligne) et me faisait de grosses fesses.
Mon point noir chez Cymbeline: les finitions.

<div
style= »border-bottom:
medium none; border-left: medium none; border-right: medium none; border-top: medium none; text-align: justify; »>

Le choix: Nuit Blanche
J’ai visité les deux boutiques Nuit Blanche de Paris. Les deux vendeuses étaient simples et sympas, ce qui m’a fait immédiatement aimé la maison. Les robes que j’aimais sur le site internet ne m’allaient en fait pas. Par ailleurs, j’avais encore la robe de Cymbeline dans la tête. Même si je me sentais bien ici, je n’étais donc pas emballée.
Et puis finallement, les vendeuses m’ont guidé sur la bonne robe qui m’allait bien morphologiquement, qui me grandissait et qui avait un nœud travaillé couture. L’étole a finit de me convaincre.
Je sens que vous mourrez d’envie de la voir mais je ne me vendrai pas!
Et puis, rien se sert d’aller sur le site internet… elle n’est pas présentée!
Je suis un peu cruelle, c’est vrai!
Au final, j’ai bien dû essayer 20 robes… donc je me suis arrêtée à ces 4 magasins, ça suffisait!
Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *