La croix Badine

By | 1 décembre 2015

Son nom vous rappelle certainement la pièce d’Alfred de Musset, On ne badine pas avec l’amour… La signification de cette croix réside dans ce verbe « badiner » qui signifie « tromper gentiment, narguer malicieusement » dans le Midi. Les protestants l’ont appelée ainsi pour ne pas se faire prendre par les catholiques au temps de la sévère et sanglante inquisition.

La croix huguenote, c’est-à-dire protestante, est une croix grecque de Malte , en opposition à la croix latine catholique, au bout de laquelle une colombe, symbole de l’esprit sain descendant sur terre, est suspendue.

Croix de Malte traditionnelle: une croix grecques aux 4 branches égales dont les extrémités sont échancrées formant quatre pointes de flèches tournées vers le même point central.

Croix de Malte traditionnelle: une croix grecques aux 4 branches égales dont les extrémités sont échancrées formant quatre pointes de flèches tournées vers le même point central.

Croix Huguenote traditionnelle formée d'une croix de Malte ornée de perles et d'une colombe suspendue.

Croix Huguenote traditionnelle formée d’une croix de Malte ornée de perles et d’une colombe suspendue.

Afin de ne pas se faire repérer par les inquisiteurs, la colombe est ensuite remplacée par une petite pendeloque en forme de larme. Elle était particulièrement portée dans le Dauphiné, haut lieu de protestantisme, comme le Gard et les Cévennes.

Croix Huguneote appelée Trissou, c'éest-à-dire avec une larme suspendue à la place de la Colombe.

Croix Huguneote appelée Trissou, c’éest-à-dire avec une larme suspendue à la place de la Colombe.

Mais l’ultime badinerie est un vrai tour de force pour que l’inquisiteur en perde son latin…

La croix badine prend la forme d’une croix latine catholique, avec une branche inférieure plus longue. Aucun risque de passer à la torture, sur le bucher ou sur la chaise à clous… Le huguenot peut affirmer à l’inquisiteur qu’il porte une croix catholique… Sauf que cette croix est en fait constituée de cinq pierreries ou têtes de clous dont la dernière (celle du bas) est mobile… rappelant ainsi la construction de la croix huguenote avec sa colombe mobile. Elle était surtout portée à Castres, et prit le petit surnom de « Croix branlante ». Comble de la méprise, les femmes protestantes y suspendaient un ou deux petits motifs supplémentaires pour que « ça fasse plus protestant quand même »!

Croix badine huguneote en or composée de têtes de clous dont la basse est mobile

Croix badine huguenote en or composée de têtes de clous dont la basse est mobile, rappelant ainsi la croix huguenote traditionnelle avec la colombe suspendue.

Croix badine huguenote sertie de quartz

Croix badine huguenote sertie de quartz

Par la suite, certaines croix catalanes, serties de grenats catalans, ont été fabriquées de la même façon. Elles sont également portées par des catholiques de nos jours!

Croix catalane sertie de grenats sont la dernière est mobile.

Croix catalane sertie de grenats sont la dernière est mobile.

Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *