De retour du théâtre

By | 11 novembre 2010

Ces dernières semaines, je suis allée voir 3 pièces au théâtre. Verdict (sans prétention):

– Olivier de Benoist dans « Très très haut débit » au Point Virgule

One man show dans lequel Olivier de Benoist se plaint du malheureux sort des hommes, malmenés par les femmes. Un sujet cliché qui m’a pourtant fait bien rire. Olivier de Benoist est un humoriste confirmé mais également un magicien (ce qui agrémente le spectacle de quelques surprises), et un chanteur… hum, non confirmé pour le coup… :).
Quelques reproches: Un manque de diction au début de la pièce et quelques passages un peu trop lourds… Peut-être suis-je une parisienne (adoptée) trop pincée… car pendant ce temps de jeunes garçons provinciaux s’esclaffaient…
Une remarque que j’ai retenue: « Ce sont les provinciaux qui remplissent les théâtres parisiens. » Rien d’amusant dans cette citation mais je la trouvais vraie.
Petit plus: La tête très amusante d’Olivier de Benoist 🙂
J’aime beaucoup le Point Virgule… en faisant un pas, on passe directement du trottoir sur scène… une ambiance « intime »!
Plus d’infos

 – « Le gang des potiches » au Comédie des Boulevards avec Karine Dubernet, Ingrid Mareski, Constance Carrelet.
Deux colocataires qui mènent déjà une vie pathétiquement drôle (enfin pour le public) se voient reprendre une couche de lose avec l’arrivée de la sœur de l’une d’elle. Cette pièce est amusante et certaines répliques de Karine Dubernet sont mêmes très talentueuses. Ingrid Mareski donnera quelques bouffées de chaleur aux hommes du premier rang avec des tenues aguicheuses (elle joue le rôle d’une stripteaseuse) mais ces derniers se feront rafraîchir l’esprit par les pistolets à eau bien chargés des comédiennes.
Quelques reproches: La pièce est un peu longue au démarrage et la fin est abrupte.
Une remarque que j’ai retenue: « Espèce de pétoncle! » (Je ne pouvais pas retenir les longues tirades de Karine Dubernet 😉
Petit plus: Karine Bubernet déguisée en ours ou chien… bref sorte de télétubbies marron avec une grande queue.
Plus d’infos

– Olivier Giraud dans « How to become parisian in one hour » au théâtre de la Main d’or.
One man show durant lequel Olivier Giraud donne un cours intensif de parisianisme au public, touristes étrangers pour la plupart (enfin peut-être pas car les français viennent également depuis que Wall Street Institute s’est démocratisé et que la génération des vieux prof d’anglais qui ne savent pas enseigner l’anglais est partie à la retraite). Bref, en 10 leçons Olivier Giraud se tort la tête (au sens propre du terme) pour que l’on appréhende un peu mieux l’environnement et les comportements du parisien.
Quelques reproches: On demande une suite à cette initiation.
Remarques que j’ai retenues: « Olala », ‘Pffff », « Rhhhh », « Putain, merde, fait chi** »!
Petit plus: Les fesses rebondies d’Olivier Giraud 🙂
Plus d’infos

Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *