Atelier : La fonte à cire perdue

By | 2 mai 2019

Poursuivez votre découverte de notre métier et de notre savoir faire avec un article consacré à la méthode de fonte à cire perdue.

Reprenons le petit renard que nous avons sculpté en cire. L’objectif étant d’avoir une bague en métal, en argent dans ce cas, il va falloir utiliser cette méthode dite de « fonte à cire perdue ».

Une fois prête, la bague en cire va être fixée sur un bâton de cire positionné à la verticale.

La bague Renard est fixée sur un bâton de cire

Par économie, nous ajoutons d’autres éléments à transformer de cire en métal, d’autres bijoux par exemple. Dans ce cas, nous ajoutons des anneaux de pendentifs. Cela est toujours utile. L’ensemble forme comme un arbre, c’est la raison pour laquelle on l’appelle ainsi.

Avec les autres éléments en cire, nous avons un arbre

L’arbre est placé dans un cylindre dans lequel nous allons couler du plâtre liquide. Le plâtre durcit autour du l’arbre en cire.

L’arbre est dans un cylindre de plâtre

Puis le cylindre de plâtre est chauffé. La cire va fondre sous l’effet de la chaleur. Comme nous avions laissé un trou, la cire fondue va s’évacuer. Cependant l’empreinte de la cire reste dans le plâtre. À la place du vide, nous allons couler du métal en fusion. Cette étape est délicate, car dangereuse de part la température et la pression. Elle est donc réalisée de façon close sous vide.

Le cylindre est laissé jusqu’à ce qu’il soit froid. Le métal à l’intérieur est également froid et dur. Nous pouvons alors casser le plâtre pour récupérer l’arbre, qui n’est donc plus en cire mais en métal. Nous coupons à la pince chaque branche. Sur l’une d’elle, nous retrouvons notre bague renard en argent !

Vous avez découvert le principe de la fonte à cire perdue. Sachez que les dentistes et prothésistes dentaires utilisent le même procédé pour fabriquer des dentiers !

Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *